fbpx

Surmonter et Prévenir la Dépression en PACES6 min de lecture

Dépression PACES : Tout le monde ou presque sait à quel point l’année de PACES est une année très dure psychologiquement, entre compétition, concours, difficultés, tout y est.

Pratiquement tous les étudiants se retrouvent au moins une fois face à l’envie de tout lâcher, et tombe dans un état proche de la dépression.


Nos émotions sont à rudes épreuves et il faut apprendre à les contrôler. Cependant, il y a des moments ou on se laisse submerger et c’est le drame … Crises de larmes, envie d’abandonner, ne plus se sentir capable de continuer d’avancer …

La dépression est un sujet assez tabou, mais je vais en parler ici, et vais essayer de t’aider au mieux si tu es dans cette situation.

Différents motifs de la dépression en PACES : 

  • Personnel (sociale, familiale etc.)
  • Antécédent scolaire 
  • Rythme de la Fac 

Différents profils de personnes tombent en dépression, ou ce qui s’y apparente. Ceux qui avaient de très bons résultats tout au long de leur scolarité et qui tombent dans une sorte de désillusion arrivant en PACES.

Ceux-là, souvent n’ont pas eu besoin de vraiment ‘’travailler’’ donc ils n’ont pas acquis une bonne méthode de travail.

Par conséquent, ils se retrouvent face à une double difficulté : celle de la PACES, mais surtout celle de rétablir une bonne méthode de travail qu’ils n’ont pas eu besoin d’avoir auparavant.

C’est ainsi qu’ils tombent dans une sorte de dépression où leur motivation chutent et leur rêves avec …

D’autres ont eu malheureusement des problèmes familiaux divers durant cette année. Il est par conséquent très difficile de surmonter cela. Certains y trouve parfois une source de motivation.

Il y a aussi le fait de se retrouver très mal classé malgré tous les efforts fourni, les heures de travail …

La dépression peut toucher plusieurs profils divers mais les clés pour atténuer ou résoudre celles-ci sont communes (à mon sens)

Conseils surmonter la dépression ou la prévenir : 

Contacter des étudiants d’années supérieures 

Une première idée est d’éventuellement contacter des étudiants plus âgés, d’année supérieur. En effet, ils pourront ainsi te “consoler”,  te décrire les fabuleuses années à venir 😉.

La PACES n’est en rien représentative de l’avenir et du métier de médecin ou autre. Avoir du soutien de la part de quelqu’un qui à lui même vécu cela peut être un plus. C’est pour cela que je préconise aussi le système de parrainage.

Pendant cette année on a tendance à avoir ‘’la tête dans le guidon” c’est à dire que l’on est pris dans la spirale du travail acharné en oubliant par moment notre vision de l’avenir, en perdant la flamme qui nous anime.

C’est important de ne pas rester seul, de garder un minimum de contact avec ses amis, sa famille.

S’accorder un moment de repos

Ensuite, je dirais que dans les gros moment de ‘’craquage’’ il faut ABSOLUMENT s’accorder un moment de repos. De toute manière dans ces moments tu n’arriveras plus à rien mémoriser. Inutile de se surmener.

Prend une journée au calme, seul, où tu pourras te recentrer, réfléchir à ton avenir. Et surtout dis-toi que même si tu n’y arrive pas malgré tous les efforts que tu as fourni, tu as la vie devant toi, tu es jeune, ne laisse pas cette PACES te détruire inutilement !

Ces moments te permettront de faire le vide et y voir plus clair. Il est aussi très important de re-la-ti-vi-ser !

Ne pas se laisser dépasser 

Dans les moments où tu te sens dépassé par ton travail, pendant une période de révision par exemple. Fixe toi des chapitres ou des notions à savoir absolument.

Dis-toi que même le premier du classement n’a pas pu tout apprendre, alors vaut mieux savoir une chose parfaitement que de se disperser et au final ne rien savoir. Je te propose de regarder les conseils que je t’ai donné dans  l’article  »comment gérer son stress et éviter le burn-out ». 

Se dépenser grâce au sport

Quatrième chose, le SPORT ! Bien-sûr en PACES tu ne pourras pas en faire tout le temps mais tu peux très bien caler 2, 3 heures dans ta semaine. Le sport permet de décompresser, d’enlever toute la pression qu’il y a sur tes épaules.

Certains font l’erreur d’arrêter le sport, il faut simplement réduire le temps que tu t’y consacrais.  

Une bonne organisation de ton emploi du temps à la semaine pourras t’aider à caler ces heures. C’est un très bon moyen de s’évader et donc d’oublier la PACES pendant une heure ou deux.

Avoir une alimentation saine 

Cinquième clé, l’alimentation ! Chacun réagit à une année (ou plusieurs) de PACES différemment. Certains vont se mettre à grignoter énormément, en même temps en restant les ¾ de son temps à travailler dans sa chambre comme un ermite ça n’aide pas 😉 d’autres vont au contraire sauter des repas etc.

Je te propose d’aller jeter un œil sur l’article que j’ai fait sur l’alimentation au passage 😉.

La nourriture, c’est ton carburant ! Si tu ne gères pas à ce niveau là ton degré de concentration et ton efficacité pour apprendre sera réduit à néant. Alors prend garde à ce que tu manges !

C’est vraiment important je t’assures ! Je sais que grignoter peut avoir un aspect réconfortant mais ça n’aide vraiment pas en réalité … Donc non !

Ne prends pas les sucreries ou la malbouffe comme meilleur ami elle sera au contraire ton pire ennemi (à l’excès évidemment inutile de préciser).

Avoir un sommeil réparateur

Et enfin pour clôturer le tout : le sommeil. On a tendance à être assez tourmenté, repenser à nos cours etc. Mais non ! Utilise le sommeil comme un moment ou tu relâches tout.

Même si dans la journée tu n’as peut-être pas eu le temps de faire ce que tu souhaitais, détends-toi, reposes toi et dis-toi que demain sera un nouveau jour.

Si tu manque de sommeil, clairement comme l’alimentation, ton niveau de concentration sera très très bas, sans parler de l’efficacité …

Si tu es triste, essayes de voir un film drôle, ou lire quelques choses qui te plaît. Fais en sorte de t’endormir dans de “bonnes conditions” avec des pensées positives.

En résumé

La PACES nous plonge le plus souvent dans des états émotionnels qui s’apparentent à la dépression. Il est important d’avoir un soutien moral et psychologique grâce au parrainage, aux amis, à la famille etc.

Mais aussi à travers notre hygiène de vie (le sommeil, l’alimentation, …). 

Voilà j’espère que cet article t’as plu, c’est un sujet dont on parle peu mais qui à le mérite d’être mis en lumière car c’est une réalité que tous les étudiants en PACES vivent au quotidien.

Je vous souhaite à tous bon courage et surtout ne perdez pas de vue que ce sont  »seulement » des études. Il y a toujours moyen de se rattraper ou de faire quelques choses d’autres dans la vie si ont n’y arrive pas 😇.

0 0 vote
Que penses-tu de cet Article ? 😃

J’espère que cet article t’auras plu, n'hésite pas à partager et à t'inscrire à la newsletter ! 😇

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram

Table des matières

la newsletter des paces blog
La Newsletter des
PACES

Abonne-toi à la newsletter pour être au courant de la sortie des articles, recevoir des codes promos, des produits gratuits .. Et plein d'autres surprises 😉

Voici d'autres articles similaires 😃

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires